La saturation pulsée en oxygène (Sp02)

= oxymétrie de pouls = méthode de mesure non invasive de la saturation en oxygène de l'hémoglobine au niveau des capillaires sanguins

Principe
L'oxymètre (saturomètre) émet deux types de lumière = lumière rouge et infrarouge et va mesurer l'absorption lumineuse de l'hémoglobine.
Il faut savoir que l'oxyhémoglobine absorbe l'infrarouge et laisse passer la lumière rouge alors que
la désoxyhémoglobine absorbe la lumière rouge et laisse passer l'infrarouge.
En fonction de ça, la partie lumineuse non absorbée est recueillie par le capteur photoélectrique et analysée.
Exemple, une SpO2 de 98% = chaque globule rouge est chargé à 98% d'oxyhémoglobine et de 2% de
désoxyhémoglobine.
L'oxymétrie de pouls permet donc de mesurer la proportion d'hémoglobine totale combinée à l'oxygène

saturation soins infirmier oxymètre
Prise de sat' (illustration soins-infirmiers.com)

Le résultat affiché reflète les 10 dernières secondes de saturation (il peut donc y avoir un retard par rapport à une cyanose observée) et il est mis à jour toutes les demi-secondes

1/ Valeurs physiologiques

SpO2 entre 95 et 100%
Moins chez le fumeur
NB : La SpO2 est très proche de la SaO2, qui est la saturation artérielle en oxygène mesurée par la gazométrie

2/ Indications

Surveillance de la fonction respiratoire
(boutique-hado.fr)
Dépistage précoce de l'hypoxémie
Surveillance du pouls et de la perfusion périphérique

3/ Déroulement du soin

Vérifier l'intégrité du capteur et du câble
Placer le capteur à l'extrémité des doigts, des orteils ou sur le lobe de l'oreille
Régler les alarmes si nécessaire

4/ Variations pathologiques

Faible Sp02 = hypoxémie

Attention, le résultat peut être perturbé par :
- Pouls faible ou irrégulier (hypotension, hypovolémie, vasoconstriction en cas d'hypothermie, brassard du tensiomètre qui fait compression...)
- Agitation du patient
- Colorants sur la peau et vernis sur les ongles
- Faux résultat élevé en cas d'intoxication au monoxyde de carbone
- En cas d'anémie importante, la SpO2 reste normale mais le déficit en hémoglobine ne parvient pas à apporter une quantité suffisance d'oxygène aux tissus...

1 commentaire:

  1. Très bon article dans l'ensemble. J'ajouterai une petite note légale par rapport au cadre de son utilisation.

    A ce jour, la mesure de la saturation n’est soumise à aucune restriction. Le législateur ne cite pas cet acte comme relevant expressément d’une compétence médicale ou infirmière (au contraire de la mesure d’autres paramètres vitaux). Son utilisation est donc libre, même par une personne ne bénéficiant d’aucune formation. Cette situation étonnante reflète le peu de risque de la mise en œuvre de cette technique. En effet, la mesure de la saturation artérielle en oxygène est non invasive.

    RépondreSupprimer