Le syndrome d'immobilisation

= ensemble des symptômes et des signes physiques, psychologiques et métaboliques résultant de la décompensation de l’équilibre par le fait de l’interruption / de la diminution des activités quotidiennes habituelles

Circonstances nécessitant un alitement
Fractures, phlébite, coma, troubles de la vigilance, hémiplégie, grosse fièvre, hypotension, état de choc, décompensation cardio-respiratoire…

A l’hôpital, l’alitement résulte souvent d’une attitude abusive !!
Patient perfusé, qui déambule, qui risque de chuter, les barrières au lit, les protections systématiques…

1/ Retentissement cardio-vasculaire

Hypotension orthostatique

2/ Retentissement broncho-pulmonaire

Diminution de l’amplitude des mouvements respiratoires
Stase des sécrétions bronchiques
Infections respiratoires
Décompensation respiratoire

3/ Retentissement digestif

Constipation
Fécalome
Anorexie
Dénutrition

4/ Retentissement urinaire



6/ Retentissement ostéo-musculaire

Amyotrophie : fonte musculaire et diminution de la force musculaire
Raideur des articulations
Spasticité, contractures, douleurs
Rétractions tendineuses
Troubles moteurs avec difficulté à la reprise de la marche
Perte des réflexes posturaux
Déminéralisation osseuse, ostéoporose

7/ Retentissement psychologique

Idées de mort
Désorientation temporo-spatiale avec perte des repères
Anxiété
Agitation
Syndrome confusionnel
Dépression réactionnelle (mutisme, anorexie…)
Syndrome de glissement

Mesures préventives (en vrac !)
Fait intervenir l’ensemble de l’équipe soignante ! Prise en charge pluridisciplinaire !
Limiter l’alitement
Mobilisation précoce au lit, puis mise au fauteuil, puis reprise de la marche
Éducation de l’entourage, soutien familial
Massages, kiné
Bandes ou bas de contention + héparinothérapie préventive (phlébite)
Alimentation et hydratation correctes (+ si syndrome inflammatoire ou escarres)
Position assise ou demi-assise contre l’encombrement bronchique
Prévention et traitement de la constipation (fibres, massages abdominaux, laxatifs…)
Pas de protection systématique !!
Sonnette à portée de main
Proposition bassin ou pistolet régulièrement
Prévention des escarres (identification des personnes à risque, matelas, installation, plans de retournement, limitation des agressions cutanées…)
Mise en place de repères temporo-spatiaux : calendrier, pendule, télé, journaux…
Écoute, stimulations et soutien psychologique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire