Anatomie du système nerveux

SN = ensemble des nerfs, ganglions et centres nerveux qui assurent la commande et la coordination des fonctions vitales, de l'appareil locomoteur, la réception des messages sensoriels et les fonctions psychiques et intellectuelles
Au niveau anatomique, on distingue deux systèmes complémentaires :
- le système nerveux central (SNC)
- et le système nerveux périphérique (SNP) avec le système nerveux somatique et autonome (sympathique et parasympahique)

anatomie système nerveux infirmier
(cancer.ca)


LE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

Également appelé le névraxe
Il est le centre du traitement de l'information
Il est composé de l'encéphale protégé par la boite crânienne et de la moelle épinière protégée par la colonne vertébrale. C'est l'axe cérébro-spinal

anatomie système nerveux méninges infirmier
Les méninges (© Grook Da Oger, Wikimedia Commons)
Le SNC est recouvert par une enveloppe à trois couches appelée les méninges
- la dure-mère = couche externe, résistante
- l'arachnoïde = membrane intermédiaire
- la pie-mère = membrane interne, mince, qui est en contact direct avec la surface de l’encéphale. Rôle principalement nourricier

Le liquide céphalorachidien (LCR) = liquide clair (eau de roche) qui entoure et protège l’encéphale et la moelle épinière, transporte les éléments nutritifs et les déchets. Fabriqué par le plexus choroïde et circule dans les ventricules cérébraux et dans l’espace situé entre l’arachnoïde et la pie-mère = espace sous-arachnoïdien.

1/ L'encéphale

= centre de contrôle du corps. Il reçoit et interprète constamment les signaux nerveux du corps et amorce des réponses basées sur ces informations
Contient 2 types de cellules : les neurones (réception et envoi d'influx nerveux) et les cellules gliales (ou névroglie) qui soutiennent, protègent et alimentent les neurones.

L’encéphale est constitué de 3 parties : le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral (TC)

anatomie système nerveux encéphale infirmier
L'encéphale (© rue des écoles)
 
Le cerveau = partie la plus volumineuse de l'encéphale. Masse molle d'1500g environ localisée dans la partie supérieure de l’encéphale. Divisé en 2 hémisphères cérébraux reliés par un pont de fibres nerveuses appelé le corps calleux.
NB : La moitié droite du cerveau commande le côté gauche du corps et la moitié gauche du cerveau commande le côté droit du corps.
La partie externe du cerveau s'appelle cortex cérébral, ou substance grise qui contient les corps cellulaires des neurones
Les circonvolutions cérébrales sont des plis apparus progressivement au cours de l'évolution. Cette structure particulière permet de placer une grande surface de cortex (donc un nombre plus important de neurones) dans un volume crânien réduit.La partie interne du cerveau contient les cellules nerveuses myélinisées (substance blanche), qui transmettent l'information entre l’encéphale et la moelle épinière, c'est le lieu de passage entre les voies ascendantes sensitives et descendantes motrices

anatomie cerveau système nerveux infirmier
Coupe verticale des hémisphères cérébraux (artc.asso.fr)

Le cerveau est divisé en 4 lobes qui comprennent les lobes frontal (devant), temporal (côté), pariétal (dessus) et occipital (arrière). Chaque lobe a sa fonction !
- lobe frontal = contrôle les mouvements, la parole, le comportement, la mémoire, les émotions et le fonctionnement intellectuel, comme la réflexion, le raisonnement, la résolution de problèmes, la prise de décisions et la planification
- lobe pariétal = contrôle les sensations comme le toucher, la pression, la douleur, la température, l’orientation spatiale
- lobe temporal = contrôle l’ouïe, la mémoire et les émotions. Le lobe temporal gauche commande aussi la parole
- lobe occipital = contrôle la vision

anatomie lobes cerveau système nerveux infirmier
Principaux lobes du cerveau, vue latérale gauche (Gray's Anatomy)

Le cervelet = seconde plus grosse partie de l’encéphale, sous le cerveau, dans la partie arrière de l’encéphale. Divisé en 2 hémisphères, et contient de la substance grise et blanche comme le cerveau. Il contrôle l'équilibre, la coordination des mouvements et le maintien du tonus musculaire

Le tronc cérébral = faisceau de tissu nerveux situé à la base de l'encéphale. Fait le relai entre l’encéphale et la moelle épinière. Il contrôle la respiration, la fréquence et le rythme cardiaques, la pression artérielle, la température corporelle, la faim, la soif et les habitudes de sommeil.
Le TC est composé de 3 régions :
- le mésencéphale
- la protubérance annulaire
- le bulbe rachidien = siège de centres neurovégétatifs qui régulent le rythme ventilatoire, le rythme cardiaque et la température corporelle
anatomie tronc cérébral système nerveux infirmier
(http://slideplayer.fr/slide/1691731/)

Autres structures situées dans l'encéphale
Le thalamus = relais pour toutes les informations qui circulent entre l’encéphale et le reste du SN
L'hypothalamus = sous le thalamus = régulation de la température corporelle, de la sécrétion d'hormones, de la PA, des émotions, de l’appétit et des habitudes de sommeil.
L'hypophyse = petit organe de la grosseur d'un pois fixé à l'hypothalamus qui reçoit des messages en provenance de l’hypothalamus et libère des hormones qui contrôlent la glande thyroïde, la glande surrénale, la croissance et le développement physique ainsi que le développement sexuel.
L'épiphyse = excroissance du troisième ventricule au centre de l’encéphale qui pourrait jouer un rôle dans la maturation sexuelle mais fonction précise pas claire...
4 ventricules = cavités remplies de LCR

anatomie cérébrale système nerveux infirmier
(cancer.ca)

12 paires de nerfs crâniens partent de l’encéphale et exécutent des fonctions spécifiques dans la région de la tête et du cou

2/ La moelle épinière

anatomie moelle épinière système nerveux infirmier
(corpshumain.ca)
Également appelée la moelle spinale
Cordon arrondi, long de 40 à 45 cm et de 1 cm de diamètre situé dans le canal rachidien
Elle prolonge le TC et a pour fonction la transmission des messages nerveux entre le cerveau et le reste du corps, ainsi que le contrôle de certains réflexes (retirer la main quand on se brule...)

- Voie ascendante pour les informations sensorielles vers le cerveau
- Voie descendante pour les informations motrices vers les muscles

Le long de la moelle, on peut noter deux renflements : un renflement cervical d'où émergent les nerfs qui innervent les membres supérieures, et un renflement lombaire pour les nerfs qui innervent les membres inférieures.
Elle n'occupe pas tout le canal vertébral mais se termine au niveau de la vertèbre L1 et forme ensuite le cône médullaire. De là émergent toutes les dernières racines lombaires et sacrées qui vont se mélanger et se confondre pour former ce que l’on appelle la queue-de-cheval (filum terminal).

Sur toute la longueur de la moelle, sortent de chaque côté 31 racines nerveuses antérieures et 31 racines nerveuses postérieures (8 cervicales, 12 dorsales, 5 lombaires, 5 sacrées, 1 coccygienne)
La racine antérieure est motrice.
La racine postérieure est sensorielle et porte un renflement appelé le ganglion rachidien (formé par les corps cellulaires des neurones sensitifs).
A chaque étage, la racine antérieure et la racine postérieure se réunissent pour gagner le trou de conjugaison situé de chaque côté du canal vertébral et pour former un nerf rachidien (ou nerf spinal). Chaque nerf rachidien est donc mixte, c'est-à-dire à la fois sensitif (avec neurones sensoriels) et moteur (avec motoneurones)

NB : Pour les racines dorsales, lombaires et sacrées, on donne à la racine le nom de la vertèbre au-dessous de laquelle elle sort par le trou de conjugaison.
A l’inverse, pour les racines cervicales on donne à la racine le nom de la vertèbre située au-dessus.

anatomie moelle épinière système nerveux infirmier
(infovisual.info)


Comme l'encéphale, la moelle épinière est protégée et recouverte par les méninges avec du LCR qui circule dans l'espace sous-arachnoïdien. (ponction lombaire)

En coupe transversale, on peut distinguer deux régions distinctes :
- La matière blanche, située en périphérie, qui contient les axones des neurones sensoriels et des motoneurones et correspond au passage des grandes voies motrices, sensitives, cérébelleuses, et extra-pyramidales
- La matière grise, en forme de papillon au centre, qui est constituée des corps cellulaires des neurones

anatomie système nerveux infirmier substance moelle épinière

LE SYSTÈME NERVEUX PÉRIPHÉRIQUE

Le système nerveux périphérique (SNP) est formé par les ganglions et les nerfs.
Il relie le SNC au reste de l'organisme et véhicule des informations sensitives (afférentes) et motrices (efférentes)
À l'inverse du SNC, le SNP n'est pas protégé par les os du crane et de la colonne ; il n'est pas non plus recouvert par la barrière hémato-encéphalique qui assure l'isolation du SNC. Ce manque de défense laisse le SNP beaucoup plus exposé aux lésions mécaniques et aux toxines

Il est donc composé de :
- 10 des 12 nerfs crâniens issus du TC (Les noyaux des nerfs I et II se situent dans le prosencéphale et le thalamus et ne sont donc pas considérés comme de vrais nerfs périphériques)
Ce sont des nerfs sensitifs, moteurs ou mixtes.
Pour le savoir et s'en souvenir, moyen mnémotechnique : 
Seb Suce Moi Mes Deux Mamelles De Silicone DéDé Me Manque !
12 majuscules correspondant aux 12 nerfs. S pour sensitif, M pour moteur, D pour les deux donc mixte ! Le nerf I est sensitif, le II aussi, le III est moteur... :)

I = nerf olfactif (odorat)
II = nerf optique (vision)
III = nerf moteur oculaire moyen (mouvements de l’œil, ouverture paupière et rétrécissement/ouverture pupille)
IV = nerf pathétique (mouvements de l’œil vers le bas et l'intérieur)
V = nerf trijumeau (sensibilité faciale, mastication)
VI = nerf moteur oculaire externe (mouvements de l’œil vers l'extérieur)
VII = nerf facial (expression faciale, fermeture paupière, gout)
VIII = nerf auditif (ouïe, équilibre)
IX = nerf glossopharyngien (déglutition, réflexe nauséeux, parole)
X = nerf vague ou pneumogastrique (déglutition, réflexe nauséeux, parole, muscles organes internes)
XI = nerf spinal (rotation du cou, haussement épaules)
XII = nerf grand hypoglosse (mouvements de la langue)

Moyen mnémotechnique pour retenir le nom de ces 12 nerfs crâniens : - Oh, Oscar ! Ma Petite Théière Me Fait A Grand Peine Six Grogs ! :)

- 31 paires de nerfs spinaux issus de la moelle épinière
Ce sont des nerfs mixtes
Certains s'anastomosent pour former des plexus (= ensemble de fibres nerveuses présentant ou non une anastomose, innervant un territoire organique déterminé) : cervical, brachial, dorsal, lombaire, sacré, honteux...

anatomie système nerveux infirmier plexus brachial
Exemple : le plexus brachial

Le SNP comprend le système nerveux somatique et le système nerveux autonome

1/ Le SNP somatique

Il transmet les informations sensorielles de la peau, des muscles et des articulations via le système sensoriel qui est afférent et ascendant.
Il regroupe également les fibres motrices primaires des muscles, système efférent et descendant.
Il permet d’interagir avec le monde extérieur en participant à l'équilibre et la motricité en commandant le tonus et la contraction des muscles du squelette

2/ Le SNP autonome

Le système nerveux autonome (ou végétatif) dirige et coordonne les fonctions internes de l'organisme : respiration, régulation cardiaque, circulation et pression artérielle, digestion et excrétion, grâce à des fibres viscérosensibles et des fibres viscéromotrices. Son fonctionnement est automatique.
Il ne gère pas les mécanismes volontaires (système nerveux somatique)
Les nerfs du système nerveux autonome sont mixtes :
- les neurones sensoriels transportent les informations des fonctions viscérales au SNC
- les moto-neurones innervent les muscles lisses des viscères
Il comprend 2 sous-systèmes : le système nerveux parasympathique et le système nerveux orthosympathique

> Le système nerveux parasympathique

But : ralentissement général de l'organisme, conditions normales
Le neurotransmetteur en jeu est principalement l'acétylcholine

myosis = contraction de la pupille
stimulation des glandes salivaires
ralentissement de la respiration, bronchoconstriction
bradycardie
stimulation de la digestion (augmentation du péristaltisme intestinal, des sécrétions gastriques et intestinales)
contraction de la vessie
relâchement des organes génitaux 

> Le système nerveux sympathique (ou orthosympathique)

But : mise en état d'alerte de l'organisme et préparation à l'activité physique/intellectuelle
Le système nerveux sympathique fonctionne sur un modèle à deux neurones : un neurone pré-ganglionnaire (dont le corps cellulaire est localisé dans la moelle épinière) fait synapse sur un neurone post-ganglionnaire (dont le corps cellulaire est localisé dans un ganglion) qui lui-même innerve le tissu cible.
Les ganglions sympathiques sont organisés en deux chaines (tronc sympathique) situées de chaque côté de la colonne vertébrale.
Les prolongements des neurones pré-ganglionnaires sont donc courts car ils innervent les ganglions à proximité alors que les prolongements des neurones post-ganglionnaires sont très longs pour se terminer au niveau des organes.
Deux neurotransmetteurs ont un rôle dominant : l'adrénaline et la noradrénaline

mydriase = dilatation de la pupille
diminution de la sécrétion salivaire
accélération de la respiration, bronchodilatation
tachycardie
inhibition de la digestion
stimulation de la libération de glucose par le foie
augmentation de la sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline par les glandes surrénales
relâchement de la vessie
stimulation des organes génitaux
stimulation des glandes sudoripares, entrainant une augmentation de la sudation

anatomie système nerveux sympathique parasympathique infirmier
Systèmes nerveux parasympathique et sympathique (toxicantidepressants.fr)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire