L'embolie pulmonaire

= oblitération brusque, totale ou partielle, du tronc ou d’une des branches de l’artère pulmonaire due à la migration d’un embole.
Maladie fréquente, potentiellement mortelle. URGENCE médicale !

1/ Physiopathologie

L’embole provient dans ¾ des cas d’une thrombose veineuse profonde ou des cavités cardiaques droites (cardiopathies emboligènes = FA, valves...).

Conséquences hémodynamiques : Migration dans l’arbre pulmonaire > arrêt de la circulation sanguine en aval > hypertension artérielle pulmonaire + défaillance cardiaque droite.

Conséquences respiratoires : diminution du flux sanguin, hémorragie alvéolaire (crachats hémoptoïques), hypoxie, infarctus pulmonaire, broncho constriction des voies aériennes…

infirmier ep embolie pulmonaire
http://www.web-libre.org

2/ Facteurs favorisants

Cf. phlébite



3/ Sémiologie

Dyspnée, polypnée
Toux irritative
Hémoptysie plutôt tardive
Cyanose
Dissociation pouls, température = fébricule + tachycardie
Douleur basi-thoracique, type point de côté
Anxiété

4/ Complications

Si aggravation : syncope au lever, chute de la TA, cyanose, anurie, choc…

5/ Examens complémentaires

Angiographie pulmonaire pour visualiser le thrombus
Scinti pulmonaire
Echo doppler des MI
Echo cœur
Angioscanner pulmonaire
Dosage D-Dimères
NB : Les autres sont peu probants…

6/ Traitements et soins infirmiers

Repos strict au lit
Anticoagulants par héparine
Relais avec AVK + surveillance TP INR (entre 2 et 3. Si > 3 = risque hémorragique)
Bas de contention

Si embolie massive : TT fibrinolytique (urokinase, streptokinase…)
Embolectomie chirurgicale
Mise en place d’un filtre dans la veine cave inférieure en cas de récidive…
Intubation, oxygène

7/ Évolution

Guérison / récidive / décès / insuffisance cardiaque chronique

Aucun commentaire:

Publier un commentaire