L'hydrocéphalie

= augmentation de la quantité de LCR provoquant la dilatation des espaces qui le contiennent : ventricules cérébraux et espace sous-arachnoïdien

Rappel : Le liquide céphalorachidien (LCR) = liquide clair (eau de roche) qui entoure et protège l’encéphale et la moelle épinière, transporte les éléments nutritifs et les déchets. Fabriqué par le plexus choroïde et circule dans les ventricules cérébraux et dans l’espace situé entre l’arachnoïde et la pie-mère = espace sous-arachnoïdien

hydrocéphalie infirmier lcr
Circulation du LCR
(baillement.com)

1/ Physiopatho

Cette dilatation peut être due à :
- une hypersécrétion de LCR (plus rare)
- un défaut de résorption du LCR
- une obstruction mécanique des voies de circulation du LCR
La boite crânienne étant inextensible (du moins chez l’adulte), s’en suit une augmentation de la pression intra-crânienne qui gêne considérablement le bon fonctionnement cérébral = HTIC
NB : L'enfant consanguin a 13 fois plus de risques de développer une hydrocéphalie

2/ Étiologies et sémiologie

On distingue différents types d'hydrocéphalie
- L'hydrocéphalie communicante =  dilatation du système ventriculaire avec une pression normale du LCR. Résulte d'un défaut de résorption. Hémorragie méningée, trauma...
Confusion
Démence
Ataxie
Incontinence
Troubles de vision
Céphalées importantes et positionnelles
Asthénie
Dysarthrie

- L'hydrocéphalie obstructive = s'accompagne d'une HTIC (urgence médicale, risque d'engagement cérébral !) et nécessite une dérivation ventriculaire en urgence. Tumeurs cérébrales, malformation cérébrale (congénitale), méningite, hémorragie méningée...
NB : Chez le nourrisson = augmentation du périmètre crânien, bombement des fontanelles, yeux en coucher de soleil caractéristiques, disjonction des sutures, vomissements, somnolence pouvant aller jusqu'au coma...

hydrocéphalie infirmier symptomes
(ophtalmologie.pro)

- L'hydrocéphalie à pression normale = HPN = forme particulière d'hydrocéphalie chronique de l'adulte et du sujet âgé liée à une obstruction basse des voies de circulation du LCR. Apparition progressive et insidieuse, sans HTIC
Troubles de l'équilibre et de la marche. Dans les formes sévères, la marche et la station debout deviennent impossibles.
Troubles sphinctériens (incontinence)
Démence : syndrome frontal (ralentissement idéomoteur, troubles attentionnels...)

3/ Diagnostic

Scanner cérébral
IRM +++ : met en évidence la dilatation des ventricules

hydrocéphalie infirmier scanner irm
Scanner et IRM d'une hydrocéphalie
(neurosurgery.ufl.edu, imannooor.wordpress.com)

4/ Traitements et soins infirmiers

Dérivation ventriculaire externe (DVE) en cas d'urgence ! Prévention de l'HTIC
Pose au bloc ou en salle de chirurgie, sous AL le plus souvent. Un cathéter est implanté dans un des ventricules latéraux. A l’extrémité : une boîte de dérivation stérile et graduée avec une poche de recueil changeable

hydrocéphalie infirmier traitement dérivation ventriculaire
(reannecy.org)
Pour en savoir plus...

Dérivation interne du LCR dans une cavité naturelle où il peut se résorber :
- Dérivation ventriculo atriale : vers le cœur par l'intermédiaire d'une valve ventriculo-atriale
- Dérivation ventriculo péritonéale (DVP) : vers la cavité péritonéale grâce à une valve ventriculo-péritonéale
Les valves permettent de contrôler et régler le débit de la dérivation

hydrocéphalie infirmier traitement dérivation ventriculaire
(hydrocephalies.blogspot.fr)

Une PL évacuatrice permet souvent d'améliorer temporairement les symptômes
TT étiologique 

Complications liées à une dérivation ventriculaire interne
Infections (méningite, ventriculaire, péritonite, sepsis, endocardite...)
Dysfonctionnement de la valve (obstruction, déconnexion)

Soins infirmiers lors d'une dérivation interne
> Surveillance neurologique = recherche de signes neurologiques évoquant un tableau d’aggravation neurologique sans hyperthermie avec trouble de la conscience (état de conscience, motricité, réactivité, nausées, vomissements, céphalées...)
> Surveillance du risque d’infection et de l’hyperthermie = recherche de signes évoquant une infection au niveau crânien, cardiaque, péritonéal, général
> Surveillance des paramètres vitaux
> Soins de confort
> Surveillance des complications liées au décubitus

Soins infirmiers lors d'une dérivation externe
> Surveillance neurologique
> Surveillance du risque d'infection et de l'hyperthermie = mise en culture de LCR une fois par jour pendant la première semaine, asepsie rigoureuse, surveillance du cathéter
> Surveillance des paramètres vitaux
> Surveillance de la DVE = quantité du LCR, aspect, bonne fonctionnalité du drainage
> Clamper pour toute manipulation
> Pansement occlusif au point de ponction
> Changement de la poche de recueil en stérile
> Soins de confort
> Surveillance des complications liées au décubitus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire