Mes petits indispensables en service !

Voici un article un peu plus léger pour vous dévoiler le contenu de mes poches au boulot !
Ce qui est certain, c'est qu'en terme d'efficacité et de praticité infirmière, la doctrine "rien dans les poches" n'est tout simplement pas réalisable pour moi... :)
Comme un vieux souvenir de MSP...

En arrivant dans le service...

Toute chose ayant sa place, je sais exactement où se trouvent tous les objets qui vont suivre et je suis en mesure de dégainer en une seconde et demi :
- Un ciseau à bout rond et une pince Kocher = attention, ces deux derniers sont extrêmement précieux, et peuvent disparaitre en quelques minutes s'ils sont laissés seuls par inattention !
- Deux stylos quatre-couleurs, car j'en ai souvent un qui disparait quelques heures... Le luxe étant bien évidemment de choisir des couleurs que personne ne possède afin de reconnaitre au premier coup d’œil notre bien par rapport à ceux des collègues !
- Un critérium et une mini gomme
- Un marqueur, et un fluo au minimum
- Un rouleau de sparadrap
- Des Tic Tac pour l'haleine ! Bah oui quoi... Rigolez-pas, après 8h à courir dans tous les sens sans avoir eu le temps de boire, ni de manger, imaginez l'état de votre bouche et l'odeur qui en résulte haha !
- Mes deux mini carnets = ma bible pense-bête, ainsi qu'un répertoire pour les équivalences médoc, DCI, indication
- Mes clefs
- Un vieux tel tout pourri et tout petit, mais qui a le mérite de me servir d'horloge, de chrono et de calculette...

En quittant le service...

Ça y est, journée terminée, je suis devant mon vestiaire. Ça fait bien déjà quelques minutes que les deux mains dans les poches, je fouille et refouille mon petit bordel à la recherche de mes clés. Du bout des doigts, je peux deviner que j'ai encore embarqué quelques objets supplémentaires...
Suivant les jours et suivant les soins, en plus de tout mon bric-à-brac habituel, je peux donc me retrouver avec :
- Des suppo d'éductyl
- Des bouchons, un robinet
- Des paquets de duphalac, movicol, doliprane...
- Trois feuilles de relève (mais à qui sont les deux autres !)
- Un gant célibataire
- Des seringues, de l'emla, un cathéter...
- Et parfois même : le téléphone du service, les clefs de la pharma, ou encore mieux de la PCA ! Et m*rdouille ! Qui c'est qui est bonne pour repasser dans le service !? Bah oui, c'est bibi !

Évidemment, n'ayant souvent ni le temps, ni le courage de ranger régulièrement mon casier, je stocke ainsi des montagnes de suppo, de sachets, de bouchons, de sparadraps, de gants, de boites de Tic Tac vides...  

infirmier indécis

2 commentaires:

  1. Bonjour, cet article me donne le sourire, je suis IDE en SSR et long séjour et j'ai le même problème ! En plus, j'ai un flacon de solution hydro alcoolique dans mes poches et c'est lourd tout ça !!!
    Sympa ce site !
    Maria

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Maria, tu m'étonnes que ça soit lourd ! Nous, on a la chance d'avoir du SHA dans chaque chambre + sur notre chariot, donc pas besoin de se coltiner un flacon en plus ! :)

      Supprimer